Pas d'illustration pour ce billet

2nd degré

Fort de son expérience et de sa connaissance du territoire, Estuarium propose un accompagnement sur mesure des enseignants, dans la définition et la mise en œuvre de leur projet pédagogique, en lien avec les problématiques estuariennes.

Pistes de travail, activités à la carte et exemples d’animations réalisées par des équipes pluridisciplinaires permettent d’aider l’équipe pédagogique dans le montage de son projet.

Le nouveau grand projet éducatif sur l’estuaire de la Loire  : «  Notre Estuaire  », en phase avec les attentes de l’Education nationale en matière d’éducation artistique et culturelle, est proposé aux écoles, collèges et lycées de Loire-Atlantique sur 3 éditions. L’objectif recherché de «  Notre Estuaire  » est de sensibiliser les élèves au patrimoine estuarien, et de renforcer leur sentiment d’appartenance à un même territoire, en leur faisant prendre conscience des caractéristiques de ce milieu spécifique qu’est l’estuaire de la Loire, pour que dans l’avenir, ils aient envie, à leur tour, de protéger et de mettre en valeur cette richesse. Découverte de l’estuaire de la Loire sous toutes ses formes, utilisation des nouvelles technologies, approches artistiques, ouverture sur le monde dans le sillage du Belem,… les élèves bénéficieront de l’implication, à plusieurs niveaux, de partenaires tels que La Fondation Belem, Le Voyage à Nantes, le Port de Nantes-Saint-Nazaire et EDF.

Les animations proposées aux élèves de collèges et lycée sont classées en 3 catégories thématiques :

Histoire et territoire

  • Et la Loire se retira
    Lavau-sur-Loire était au 19e siècle un petit port au commerce florissant. Les travaux de chenalisation de la Loire, réalisés dans le but d’améliorer la navigation vers le port de Nantes, ont conduit à l’envasement de ses rives. Depuis, Lavau se retrouve à 1,6 kilomètres du fleuve et son port n’est plus qu’une relique.
    Télécharger la fiche>
  • Quel développement durable pour l’estuaire ?
    L’estuaire est au cœur d’enjeux de développement durable dont dépend l’avenir social, économique et environnemental du territoire. Comment concilier l’économie industrialo-portuaire et la préservation des zones humides ? Quel compromis adopter ? Des exemples de projets aboutis ou avortés illustrent ces problématiques.
    Télécharger la fiche>
  • Un canal, des canaux
    La présence de nombreux bancs de sable et d’îles empêche les navires de remonter jusqu’au port de Nantes dès le 17e siècle. Le Canal maritime de la Basse-Loire est une des solutions proposées pour pallier ces contraintes. Depuis, ce monument emblématique de l’estuaire a connu de nombreuses vies.
    Télécharger la fiche>
  • De l’énergie à revendre
    ATTENTION : animation retirée temporairement du catalogue dans l’attente de la ré-ouverture du site du moulin de la Bicane.
    L’estuaire est un espace privilégié pour la production d’énergie. Ont succédé aux moulins à vent et à marée, les parcs éoliens et le projet d’hydroliennes au large des côtes de l’estuaire. Les centrales EDF et GDF, ainsi que la raffinerie Total de Donges font du Port de Nantes / Saint-Nazaire un des principaux ports énergétiques de France.
  • La maison dans l’estuaire – Nouvelle animation !
    En partant de la Maison dans la Loire ou des quais colorés de Paimbœuf, les élèves découvrent, par le biais de l’observation des habitations et du paysage qui les entoure, les grandes époques qui ont marqué l’estuaire de la Loire. Ils comprendront le lien entre l’architecture des maisons et leurs occupants, mais aussi, les contraintes auxquelles l’habitat est soumis en rive du fleuve.


Arts et patrimoine

  • Questions de patrimoine : île de Nantes
    Quel lien entretient Nantes avec son fleuve ? Les aménagements et les bâtiments de cette île sont le reflet de l’évolution sociale de la ville depuis le grand port de commerce du 18e siècle jusqu’à nos jours. Le site offre de nombreux exemples permettant de réfléchir aux questions de conservation du patrimoine.
    Télécharger la fiche>
  • L’art à travers les âges
    L’abbaye de Notre-Dame de Blanche-Couronne est un témoin unique dans l’estuaire : l’abbatiale, le cloître, la salle capitulaire, le réfectoire… nous racontent l’histoire des moines dans l’estuaire du 12e au 18e siècle. Des documents d’archives, complétés par les recherches archéologiques nous renseignent sur leur quotidien.
    Télécharger la fiche>
  • Le paysage, réalités et représentations
    William Turner, Edmond Bertreux, Yvon Labarre, Jean-Luc Courcoult ou Tatsu Nishi… Tant d’artistes se sont intéressés à l’estuaire pour nous offrir leurs visions sensibles du territoire. L’étude du paysage et de ses représentations permet d’aborder des questions touchant à l’Histoire des arts : l’évolution des techniques, le regard porté sur le paysage et la place qu’on lui accorde…
    Télécharger la fiche>
  • Collection Estuaire – Nouvelle animation !
    Estuarium est missionné par Le Voyage à Nantes pour réaliser et développer des animations scolaires en lien avec le parcours artistique. Découvrez la genèse des œuvres et le rôle du parcours dans la construction du territoire. Autour des œuvres de la collection, vos élèves comprendront comment les lieux ont été choisis, aménagés. Comment les œuvres ont-elles été accueillies par les habitants et le public? Comment ont-elles permis de valoriser le patrimoine estuarien ?… Nous consulter> 


Biodiversité et environnement

  • Des marais pour la vie
    Les zones humides de l’estuaire sont aujourd’hui au cœur de préoccupations pour la préservation de la biodiversité. Pas moins de 250 espèces d’oiseaux habitent l’estuaire. A partir de leurs observations sur le terrain, les élèves peuvent découvrir et classer les nombreuses espèces végétales et animales et approfondir leurs interactions dans cet écosystème atypique.
    Télécharger la fiche>
  • A vos carrelets
    La manipulation du carrelet dans la pêcherie permet de découvrir et d’observer vivants les poissons de l’estuaire : mulet, sole, bar, sardine, … L’occasion est donnée d’aborder les réglementations de pêche mises en place pour garantir la pérennité de cette biodiversité : quel poisson doit-on relâcher et pourquoi ? Qui peut pêcher ?…
    Télécharger la fiche>
  • Dans la forêt de roseau
    Depuis le 18e siècle, à la place d’anciens bras de Loire, des zones humides sont apparues, à l’exemple de l’immense roselière de Lavau. Le bruissement des feuilles, les empreintes dans la vase, le chant des oiseaux… De nombreux indices nous enseignent que ces «forêts» sont un abri pour de nombreux animaux. Depuis longtemps, l’homme y a vu son utilité : vannerie, fabrication de matériaux isolants et de toiture… Le roseau sert à tout.
    Télécharger la fiche>

Tarifs

Pour les collèges

Sorties sur le terrain : de 6 à 10 € par élève.
Intervention en classe : forfait de 125 € / heure + frais de déplacement.
En tant que membre du «groupe départemental des associations ressource en éducation à l’environnement», Estuarium peut intervenir gratuitement, sous conditions, auprès des collèges.

Pour les lycées

Sorties sur le terrain : de 6 à 10 € par élève.
Intervention en classe : forfait de 125 € / heure + frais de déplacement.
Estuarium est partenaire du « Pass culture et sport » et accepte, à ce titre, le Pass classe et groupe qui prend en charge la visite à hauteur de 5 € par élève.

Pour tous

Si la Loire est au cœur de votre projet, n’hésitez pas à soumettre une demande de subvention à l’Etablissement Public Loire à Orléans.

Pour tous renseignements, contactez-nous au 02 40 57 71 80 ou à estuarium@estuarium.fr
Catalogue 2nd degré

 

bouton_haut